Quoi que vous en pensiez, installez les dernières versions d’iOS ! l’utilisation de versions obsolètes du système n’est pas judicieuse.

Apple a partagé de nouvelles données sur le nombre de périphériques qui ont été mis à jour vers iOS 11. Maintenant 76% iOS 10 reste installé sur 19% du matériel et les versions antérieures sur 5%. Plutôt bien. Du côté vert, la charge de travail n’est pas trop rose.

L’adoption de iOS 11

La mise à niveau vers iOS 11 d’ici le 6 novembre 2017 (2 mois après son lancement) a été décidée par 56% des utilisateurs, alors que le 18 janvier, elle est passée à 65%.

Cette comparaison directe montre que l’iOS 10 était déjà installé sur 80 % de ses équipements opérationnels en février 2017.

Les performances inférieures de l’iOS 11 ont probablement été influencées par une grande quantité d’informations sur les erreurs et les lacunes des premières versions de ce système.

De nombreux propriétaires d’équipements iOS se sont plaints du dysfonctionnement de leurs smartphones et tablettes : manque de bon fonctionnement, applications système suspendues et bien d’autres.

Malheureusement, nous ne savons pas à quoi ressemble la division en dispositifs spécifiques et combien d’entre eux supportent iOS 11, Apple ne fournit pas de telles statistiques.

Eléphant dans le magasin de porcelaine, qui est l’adoption d’Android

Regardons maintenant à quoi ça ressemble de l’autre côté de la clôture, qui est sur les smartphones avec Android. Généralement…. c’est mauvais pendant longtemps, et la situation ne s’améliore pas du tout.

Android Oreo version 8.0 et 8.1 est actuellement installé sur 4.6% des appareils. J’ajouterais que 8.0 et 8.1 sont comptés ensemble, parce que séparément ces chiffres seraient encore plus pathétiques.

Deuxième dans l’ordre est Android 7.0 (bien que le nombre ne semble pas dépasser 30%), publié en Juin 2016, et derrière lui encore plus anciennes versions du système de Google.

C’est ainsi que le contrôle des mises à jour du système est transféré aux fabricants de smartphones et aux opérateurs de réseaux GSM.

« Je vais attendre, ils vont s’améliorer, puis je vais installer »

J’ai rencontré de nombreux bugs sur iOS 11 depuis que je l’ai utilisé (version beta). Trop nombreux pour donner des exemples précis. Mon iPhone ne fonctionnait tout simplement pas comme il le devrait, et souvent il y avait des situations où il ne remplissait pas son rôle de base, c’est-à-dire, le téléphone.

Le problème s’est considérablement amélioré avec la sortie des premières corrections de l’iOS 11 et je suis enclin à dire que la grande majorité des utilisateurs auraient dû mettre à jour leurs appareils (maximum) en novembre de l’année dernière. Alors pourquoi ne l’ont-ils pas fait ?

Parce que le monde circulait avec des informations de plus en plus récentes sur les erreurs de l’iOS 11 : une auto-correction furieuse, des sons « métalliques » pendant les appels téléphoniques sur iPhone 8 et 8 Plus, des écrans iPhone non fonctionnels qui l’ont remplacé par des services non autorisés…et quelques autres.

Mais je ne pense pas que je comprendrai un jour la pensée « J’attendrai, j’améliorerai, j’installerai ». De nos jours, nous ne pouvons pas nous le permettre, nos données personnelles et nos mots de passe fuient (et plus important encore,sont volés) à droite et à gauche, et donc utiliser des versions périmées du système est juste…stupide.

Mais il y a de bonnes nouvelles. En tant qu’utilisateurs de l’équipement avec iOS 11, nous avons un problème inverse à celui d’Android. Contrairement à ce dernier, il y a des mises à jour de nos appareils, nous ne voulons simplement pas les installer.

Rideau.